Vie d’van #13 : Le nord pour 6 mois

Vie d’van #13 : Le nord pour 6 mois

De 23 avril au 18 octobre 2018

POUR VOIR LES PHOTOS EN MEILLEURES QUALITÉS IL SUFFIT DE CLIQUER DESSUS !!!

Depuis la fin de l’elective, (voir vie d’van #12) nous sommes de retour à la baie James.
Notre objective pour les prochains mois était de se trouver un autre village ou passé un bon bout de temps (ce qui veut dire quelques années)
Pour ce faire, cet été nous avons décidé de prendre un projet de recherche qui nous ferra voyager et par le fait même visiter d’autres communautés.

Nous allions être basé à Mistissini et par la suite à Chissasibi. Durant notre route vers Mistissini nous avions planifier d’arrêter dans d’autres villages afin de visiter les dispensaires et discuter avec d’autre gens.
Comme vous le savez surement déjà la vie ne fait jamais ce que nous avions prévenue.
Le manque de personnel criant durant la période estivale à obligé notre direction (la DSI) à nous relocaliser à quelques reprises…. Ce qui fût extrêmement bénéfique.

Nous avons été rapatriés d’urgence dans le village de Nemaska afin d’aider l’équipe local qui subissait un manque de personnel criant. J’ai été transféré à l’urgence (ou communément appelé le current) et Gen comme Awash (avec femmes enceintes et les enfants)
Après 2 remplacements d’urgence de quelques semaines en 2 mois. Nous avons pris la décision que j’allais faire 3 mois de suite a Nemaska afin de voir si nous aimerions cette communauté et l’équipe.

Déjà nous étions en amour avec les gens d’ici (la communauté) et la beauté de ce village. Là il suffisait de voir si le travail de tous les jours était selon ce que nous recherchions professionnellement et personnellement
Gen allait continuer le projet de recherche afin de poursuivre ce a quoi nous nous étions engagés à faire.
Merci mon amour car je trouvais ça difficile.

De mon côté, mon petit TDAH est mieux à l’urgence qu’assit en train de lire et relire des dossiers afin de compiler des données pour mieux les remettre dans un fichier excel.

Si nous calculons … Gen a passé un petit 5 mois et moi un 6 mois sans retourner dans le sud (Ste-Adèle). Ce fut un super moment !!
La découverte de cette communauté nous a charmé et c’est pour cela que nous avons appliqué sur 2 postes à temps complets à l’urgence que nous avons obtenus.

Nouveaux défis pour Gen qui n’a jamais fait de current !!

 

Si notre travail nordique vous intrigue, je vous recommande 2 livres.

Le nord à bras le cœur :

Ce livre est un recueil de texte écrit par des infirmiers nordiques et orchestré par Étienne Talbot, infirmier nordique lui-même. Ce livre vous ferra ressentir notre métier de tous les jours. Je crois que c’est LE LIVRE pour mieux nous comprendre …. Nous infirmiers nordiques !!
Merci encore Étienne de m’avoir permis de travailler avec toi (au niveau photographique) sur ce projet.

https://www.pulaval.com/produit/le-nord-a-bras-le-coeur-recits-d-infirmieres-et-d-infirmiers

The sweet blood of Eeyou Istchee:

Ce livre, en anglais, est un recueil de texte de gens des différentes communautés de la Baie James. Ce livre vous fera visiter leur ancienne et présente réalité. Je crois que lire ce type de livre nous permet de mieux comprendre et de moins juger.

https://www.amazon.ca/Sweet-Bloods-Eeyou-Istchee-Diabetes/dp/0973054239

 

Trucs et astuces de voyages

Une balise de détresse satellite :

Voici un énorme terme qui peut faire peur ou même penser que ce gadget est seulement pour James Bond. Nous ne sommes pas des agents secrets mais nous en avons un. De notre côté nous utilisons un depuis plusieurs années.
Ce n’est pas un téléphone satellite. C’est beaucoup plus petit et beaucoup moins cher.
Cet outil est gros comme un petit GPS, le model que nous utilisons est bi directionnel ce qui est HYPER important pour nous. Vous devez pouvoir envoyer des messages texte et ou des courriels et la personne qui le reçoit doit pouvoir vous répondre.
Ces balises utilisent le réseau satellite donc cela fonctionne partout dans le monde.
De notre côté cela nous a été utile à plus d’une reprise.
Ex 1 : Nous avons fait une crevaison dans un endroit isolée (à la Baie James). La roue était impossible a retiré. Nous avons écrit à notre ami qui a contacté CAA pour nous et 2h plus tard une remorque était la pour nous aider.
Ex2 : Nous avons utilisé le mode tracking. Donc a toutes les 15 minutes mon frère recevait un point GPS avec notre position. Ce qui nous a permis de traverser les douanes américano-mexicaines avec notre vieille van de 20 ans sans être trop nerveux. Si nous tombions en pane il le savait instantanément où nous étions.

Ces balise de détresse on aussi un bouton SOS qui, une fois appuyer, d’avertir de votre positionnement la plus haute instance de sauvetage du pays ou vous vous trouver.
Comme vous pouvez le voir nous nous en servons peut importer ou nous sommes sur la planète. Si votre téléphone gel, n’a plus de batterie ou de réception ou vous êtes dans un autre pays vous pouvez toujours appeler de l’aide.
Voici celui que nous utilisons : https://inreach.roadpost.ca/?_ga=2.193340653.1924144843.1548030097-646824986.1548030097

 

 

Merci pour votre temps et surtout bonne lecture

POUR VOIR LES PHOTOS EN MEILLEURES QUALITÉS IL SUFFIT DE CLIQUER DESSUS !!!

Les trotteurs amoureux
Gen et JS
-xxx-

1 2461
jsberlinguette

Laisser une Réponse